#Baiona #11avril

Appel commun contre la venue de Maréchal Le Pen à Bayonne (fr/eus)

Le FN a fait connaître son intention d’organiser une réunion publique en présence de Marion Maréchal Le Pen à Bayonne le mardi 11 avril prochain.

Nous sommes lycéen-e-s ou étudiant-e-s, travailleurs-ses en activité, à la retraite ou sans emploi, militant-e-s associatifs, syndicaux ou politiques ; nous affirmons que les peuples ne trouveront pas la solution à la crise actuelle en se réfugiant dans les bras de l’extrême-droite. Il est urgent de nous regrouper et de nous mobiliser pour démonter l’idéologie et la présence nauséabonde de l’extrême-droite. Nous respectons les règles du débat démocratique et sommes en particulier attaché.e.s à la liberté d’expression mais le racisme, le sexisme, l’homophobie et toutes les autres formes de haine distillés par le Front National, ne sont pas des opinions. Ce sont des délits !

Aujourd’hui le FN représente une réelle menace pour la société. Le projet de société proposé par Marine Le Pen et son parti porte en lui un retour en arrière considérable. Malgré ses tentatives de toilettage afin de devenir un parti présentable qui prétend défendre les intérêts des « petits » contre les « grands », son idéologie n’a pas changé : intolérance, exclusion, rejet des libertés publiques… Les villes gérées par le FN en sont la preuve. Le FN n’est pas un parti « anti-système » comme il le prétend, au contraire le projet qu’il porte ne remet aucunement en cause le libéralisme qui concentre les richesses dans les mains d’une minorité et produit des effets dévastateurs sur le plan écologique, social et économique mettant en jeu le droit des générations futures à une vie digne. Le FN ne défend pas l’intérêt des jeunes, des femmes, des agriculteurs-trices, des salarié.e.s, des chômeurs-euses, des retraités… Au contraire il tente de les diviser et de les monter les uns contre les autres.

A l’heure où les européens regardent d’un œil très inquiet et critique la politique mise en place par Donald Trump aux États-Unis, il faut se rendre compte que la même ligne raciste et xénophobe est aux portes du pouvoir en France.
Face à ce genre de discours, nous ne pouvons rester silencieux.
Nous appelons l’ensemble des habitant.e.s du Pays Basque et du Sud-Landes à un rassemblement le mardi 11 avril prochain devant la salle Napoléon (où tout autre lieu vers lequel serait déplacée la réunion) à Bayonne à 16h00 à l’occasion de la venue de Marion Maréchal Le Pen. Nous appelons tou.te.s les habitant.e.s à une manifestation bruyante afin de couvrir le discours haineux et raciste du FN.

Frente Nazionalak jakinarazi du bilkura publiko bat antolatzen duela, Marion Maréchal Le Pen gomitatuz, heldu den apirilaren 11an, asteartarekin, Baionan.

Lizeoko edo unibertsitateko ikasle gira, aktibitatean, erretretan edo langabezian gira, elkarte, sindikatu edo alderdiko militante gira ; ozenki erran nahi dugu gaurko krisiari aurre egiteko herriek ez dutela aterabiderik atzemanen eskuin muturrarekin. Lehenbailehen bildu behar gira eta elgarrekin mobilizatu behar gira eskuin muturrak duen ideologia okaztagarria borrokatzeko. Eztabaida demokratikoaren arauak errespetatzen ditugu eta atxikiak gira partikulazki adierazpen askatasunari bainan arrazakeria, sexismoa, homofobia eta beste herra guziak ez dira iritziak. Delituak dira !

Gaur egun, Frente Nazionala egiazko lanjer bat da jendartearentzat. Marine Le Pen eta bere alderdiaren jendarte proiektua atzera pausu ikaraga
rriak dira. Nahiz eta azken urteetan saiatu diren
heien diskurtsoen eztitzea, alderdi sinpatikoa dela sinestarazi nahian, jende « tipiaren » interesen alde lan egiten duena jende « handien » kontra, heien ideologia ez da inundik ere aldatu :

intolerantzia, bazterketa, askatasun publikoen ukat zea… FNk kudeatzen dituen herriak horren lekuko dira. Frente Nazionala ez da « sistemaren kontrako alderdia », bere egitasmoak ez du inondik ere zalantzan jartzen liberalismoa, ez zalantzan jartzen ere ez gaurko sistema aberastasunak guttiengo baten eskutan metatzen dituenak eta ber mementoan ondorio larriak dituenak ekologia mailan
ondoko belaunaldien bizi duin baten eskubidea urratuz gainera.
FNk ez ditu gazteen, emazteen, laborarien, langileen, langabetuen,erretretatuen interesak babesten… Alderantziz nahi ditu zatitu
eta bat bestearen kontra jarri.
Europarrek hurbiletik so egiten dute, beldurturik eta arrangura handiarekin gainera, Estatu Batuetako
lehendakari berria Donald Trump, bainan ohartu behar gira proiektu politiko berdintsua poderetik hurbiltzen ari dela Frantzian.
Horrelako diskurtsoen aitzinean, ezin dugu isilik egon !

Deitzen ditugu Ipar Euskal Herriko eta Hego Landesetako biztanle guziak elkarretaratze batetara heldu den apirilaren 11an Napoléon gelaren aitzinean Baionan (edo, bilkura lekuz aldatzen baldin
bada beste toki hortara) arratsaldeko 4:00tan Marion Maréchal Le Pen bisitaren karietara. Gure manifestaldi harrabot suaren bidez, Frente Nazionalaren diskurtso okaztagarria estaltzeko asmoa dugu.

Posted in General | Tagged , , , , | Commentaires fermés sur #Baiona #11avril

#Toulouse #15avril

Grande manifestation contre le FN et la mascarade électorale à Toulouse

Assemblée pour organiser une manifestation contre le meeting de Marine Le Pen à Toulouse le 15 avril

Deuxième assemblée contre le FN et la mascarade électorale

Posted in General | Tagged , , , , , | Commentaires fermés sur #Toulouse #15avril

#Paris #17avril

Mobilisation antifasciste contre le meeting du Front National

« ICI C’EST PARIS ! »
« PARIS EST ANTIFASCISTE »

Le Lundi 17 avril, le Front National tient un meeting dans notre ville au Zénith, porte de la Villette.

Nous tenons à nous opposer à cet évènement qui s’annonce comme un épisode important de la grande mascarade des élections présidentielles 2017.
Bien que cherchant à se présenter comme un parti « anti-système », le FN apparaît aujourd’hui comme un des piliers du spectacle politique institutionnel, de la corruption de la classe politique et de la restructuration néolibérale et autoritaire à laquelle on assiste en France comme dans l’ensemble du monde occidental.

Fondé par d’anciens partisans radicalisés du colonialisme français amnistiés par de Gaulle en 1968 pour faire face aux révoltes des années 1970, promu médiatiquement et électoralement par Mitterrand dans les années 1980, « dédiabolisé » par la classe médiatique et politique dans les années 2000, le Front national n’a jamais cessé d’être le chien de garde de l’ordre capitaliste, raciste et sexiste.

L’adaptation du nouveau FN mariniste au racisme « respectable », républicain et institutionnel, forgé par plusieurs décennies d’écrasement et de stigmatisation des quartiers populaires, de polémiques islamophobes au nom de la laïcité et récemment renforcé par les logiques d’ « état d’urgence » et« union nationale » contre le terrorisme, a permis à ce parti d’apparaître comme l’un des principaux candidats à la gestion sécuritaire décomplexée des questions sociales. Il est le représentant des franges les plus autonomisées et radicalisées de la police et de l’armée impérialiste française, celles-là mêmes qui quadrillent, mutilent, violent et tuent déjà dans les banlieues de la métropole parisienne comme en Afrique, au Moyen Orient, dans les Caraibes ou aux frontières de l‘Europe forteresse. Ceux là mêmes qui réclament « qu’on les aime et qu’on les soutienne » pour pouvoir gérer définitivement et « à leur manière » les résistances de la jeunesse, des travailleurs, des quartiers ségrégués et des migrants contre la précarité et la répression policière.

Nous considérons donc qu’il est nécessaire que la population du bassin parisien réponde à cette provocation par la rue et la mobilisation, de manière autonome par rapport aux logiques de délégation, de « front républicain » ou de « vote utile » anti-FN portées par les mêmes médias et partis politiques, de droite comme de gauche, qui depuis des décennies ont organisé et couvert le racisme d’Etat et validé tous les postulats sécuritaires et répressifs de l’extreme droite, permettant ainsi au parti lepeniste d’occuper la place qu’il occupe aujourd’hui.

Cette mobilisation doit par ailleurs s’inscrire dans une lutte prolongée contre le racisme, la répression policière et la précarité, qui continueront de s’accentuer quel que soit le vainqueur des élections si l’on ne se donne pas les moyen d’organiser au quotidien, depuis nos territoires, des formes autodéfense autonome, populaire, antiraciste et antifasciste à la hauteur de l’époque dans laquelle nous vivons.

Plus d’infos à venir.

Posted in General | Tagged , , , , | Commentaires fermés sur #Paris #17avril

#Marseille #19avril

Cantine contre le Front National

Appel à bloquer le meeting du FN à Marseille

Apéro et Open mic contre le Front National

Ensemble contre l’extrême droite !

Le 19 avril, mobilisons nous contre le fascisme !

À l’heure où nous commémorons le 22e anniversaire de la mort d’Ibrahim Ali, abattu par des militants FN; où des membres des forces de l’ordre violent, assassinent, harcèlent et mutilent avec la complicité des gouvernements successifs et de la justice; où les partis politiques au pouvoir depuis de nombreuses années accentuent des logiques sécuritaires, racistes et réactionnaires; nous réaffirmons notre volonté unitaire de changement social, d’émancipation et de solidarité.

À Marseille, l’extrême-droite a pris place dans les quartiers nord avec l’élection de Ravier (FN) qui supprime toutes les initiatives culturelles et solidaires et brille par un autoritarisme à faire fuir ses propres soutiens. En centre-ville, ce sont des nostalgiques de la royauté (Action française) qui tentent de prendre pied en s’installant rue Navarrin. Cette montée persistante de l’extrême-droite et de ses idées a poussé les plus violents d’entre-eux à agresser au couteau un militant antifasciste à son domicile en pleine nuit.

À l’occasion du dernier meeting de campagne du Front National qui aura lieu au Dôme de Marseille le mercredi 19 avril 2017, nous souhaitons réaffirmer, car nous sommes antifascistes, notre opposition totale à ce parti.

Le Front National n’est pas un parti comme les autres. Son histoire, ses idées, ses méthodes et ses relations en font le pilier principal de l’extrême-droite et du nationalisme français.

Le FN n’est ni l’ami du peuple, ni des travailleur-ses.

En matière d’éducation, leurs propositions sont passéistes: port de l’uniforme, retour de l’autorité du maître, roman national, fin de la gratuité de la scolarité pour les enfants d’étrangers,

Un retour en arrière aussi pour les femmes appelées à retourner au foyer et à perdre leurs droits durement acquis,

En ce qui concerne l’économie, après avoir prôné un libéralisme sans limite, le FN défend un protectionnisme mais ne propose rien pour sortir du capitalisme. En effet, entre allègements des cotisations patronales, heures supplémentaires défiscalisées, refus d’augmentation du SMIC etc., le FN est plus l’ami des patrons que des salarié-e-s et des pauvres et leur positionnement contre la loi travail n’est qu’une façade dont personne n’est dupe ! De plus, si le FN parvenait au pouvoir, il se lancerait dans une destruction programmée des outils de défense des travailleur-ses (syndicats, associations etc.).

Le FN n’est pas anti-système. Comme tant d’autres partis au pouvoir, celui-ci baigne dans des affaires de corruption, d’emplois fictifs et de détournements d’argent public pour leur compte.

La lutte contre le FN ne peut nous faire oublier les politiques anti-sociales des partis de droite et de gauche au pouvoir depuis de nombreuses années. Avec leurs mesures ultra-libérales, la répression spectaculaire des mouvements sociaux et leurs politiques racistes contre les immigré-e-s, les réfugié-e-s et les Roms, ils déroulent un tapis rouge pour le FN. Encore plus sous l’état d’urgence. Depuis de nombreuses années, des représentant-e-s politiques reprennent sans vergogne la rhétorique haineuse et xénophobe du FN.

Nous luttons pour la dignité de toutes les personnes sans distinction liée au genre, à l’origine, la nationalité, la couleur de peau, l’orientation sexuelle et la religion.

Nous souhaitons construire une société égalitaire, anti-autoritaire où personne n’est illégal.

Nous pensons que la vie ne rime pas avec repli identitaire, rejet des étrangers et soutien aux capitalistes mais avec solidarité, entraides, émancipation, liberté, culture et plaisirs.

Rassemblons nous dans la diversité contre tous les fascismes et pour la justice sociale !

Posted in General | Tagged , , , , , , , , | Commentaires fermés sur #Marseille #19avril

Déterrer la hache de guerre. Une brève histoire de la lutte contre le FN à Toulouse.

Publié sur IAATA le 4 avril 2017

S’opposer au FN, à Toulouse comme ailleurs, c’est s’opposer à l’Etat et aux partis politiques successifs qui ont crée les conditions nécessaires à son avènement. C’est également lutter contre une mentalité réactionnaire en pleine expansion.
Dans la région, la lutte contre le FN est historique et s’est développée au moment de la création du parti. Bref retour en arrière.

MàJ : Il semblerait que Marine Le Pen renonce à son meeting à Toulouse. La cause officielle n’a pas été donné. La cause officieuse serait une trop faible participation à un meeting surmédiatisé car ayant lieu à une semaine du 1er tour. Il ne faudrait pas qu’il y ait plus de monde dehors que dedans.
Cette actualité ne change rien au propos du texte, qui parle de s’organiser contre le FN d’une manière générale et pas à propos d’une manifestation en particulier.

Contre le FN et son monde.

Le dimanche 15 avril le Front National de Marine Le Pen devait organiser un meeting de campagne au Zénith de Toulouse, qui finalement est déplacé à Perpignan. Ce sera, pour elle, la dernière ligne droite électorale à deux semaine du premier tour des présidentielles. Avant de conclure sa campagne à Paris le 17 avril puis à Marseille le 20 avril.

Malgré ses diverses tentatives pour redorer son image, le Front National reste un parti raciste, nationaliste, sexiste, capitaliste. Il fait porter aux immigré-es, aux précaires et aux exclu-es la responsabilité d’un système économique structurellement inégal. Il cultive l’image d’une France blanche et chrétienne, organisée autour de valeurs traditionnelles au sein de laquelle celles et ceux qui ne correspondent pas aux normes en vigueur n’ont pas leur place.

Ceci n’est qu’un bref résumé de l’abject programme du Front National. Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres encore, il semble nécessaire de s’opposer à la tenue de ces meetings, de prendre parti contre cette campagne.
Car plus qu’à un parti politique, c’est à une mentalité réactionnaire en pleine expansion que nous avons à faire. C’est à une tentative de conquête de l’hégémonie culturelle par l’extrême droite qu’il faut s’opposer. Bref, à l’heure actuelle, les tenant-es de l’ordre, policier-ères en tête, se sentent pousser des ailes. [lire la suite]

Posted in General | Commentaires fermés sur Déterrer la hache de guerre. Une brève histoire de la lutte contre le FN à Toulouse.

Le 15 avril, Jean-Luc Moudenc accueillera Marine Le Pen

« Le 15 avril, Jean-Luc Moudenc accueillera Marine Le Pen » publié sur Iaata.info

 

Marine Le Pen fait la tournée des Zénith. Après avoir été à Nantes le 26 février, elle sera en meeting au Zénith de Toulouse (11 avenue Raymond Badiou) le samedi 15 avril, à 15 heures, avant d’être à Paris deux jours plus tard. A Toulouse, elle est la seule candidate à l’élection présidentielle à avoir réserver le Zénith. Mais comment fait-elle ? Petit point sur les complicités à l’oeuvre derrière cette opération.

Depuis 2006 et jusqu’à la fin juin 2017, le Zénith de Toulouse est géré par la SEMEST (Société d’économie mixte d’exploitation de spectacles de Toulouse, même adresse que le Zénith). C’est le second plus grand Zénith de France (après Strasbourg), avec une capacité d’accueil de 11 000 personnes.

Au capital de la SEMEST figurent notamment la ville de Toulouse (dont le maire est Jean-Luc Moudenc, membre des Républicains, parti dont la fédération de la Haute-Garonne a ses locaux au 6 rue Gabriel Péri), Toulouse Métropole (dont le président est Jean-Luc Moudenc), la Caisse d’Epargne (dont le siège à Toulouse est au 42 rue du Languedoc) et la Caisse des Dépots et Consignations (97 rue Riquet).

Marthe MartiLa présidente de la SEMEST est Marthe Marti, vice-présidente du Modem 31, adjointe au maire de Toulouse, membre du groupe Toulouse Ensemble (celui du maire Jean-Luc Moudenc), maire de quartier de Toulouse 2.4 Fontaine-Bayonne-Cartoucherie (181 avenue de Grande Bretagne)

Le directeur général du Zénith est Alain Dubout. Il est également gérant de la Société Civile Immobilière SEIZE, domiciliée au 16 place du Languedoc (à Colomiers).

Pour le dire plus simplement, la décision d’accueillir Marine Le Pen au Zénith de Toulouse est une décision entièrement politique, puisque la ville de Toulouse et Toulouse Métropole sont membres majoritaires du conseil d’administration de la société qui gère le Zénith. Il est parfaitement possile pour les élu-e-s de la ville et de la métropole de refuser sa présence au Zénith. La tenue du meeting du Front national le 15 avril dans cette salle est donc de la responsabilité complète des élu-e-s toulousain-e-s, à commencer par Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole.

Posted in General | Tagged , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Le 15 avril, Jean-Luc Moudenc accueillera Marine Le Pen

Lancement de la campagne contre le Front national et la mascarade électorale

Toutes et tous ensemble pour contrer le Front national et la mascarade électorale !

L’Union Antifasciste Toulousaine lance une campagne antifasciste contre le Front national et la mascarade électorale :

https://contrefnelec.noblogs.org/

Nous proposons du matériel, un manifeste, un site internet, un calendrier de mobilisation et de l’information.

Nous appelons toutes les personnes et les organisations sensibles à la montée de l’extrême-droite et au développement du capitalisme à nous rejoindre autour de cette campagne : créons un point de convergence pour amorcer les conditions d’un mouvement social antifasciste et révolutionnaire, en rupture avec la mascarade électorale et ce système de dominations.

L’heure est aux résistances et à la construction d’alternatives, nos armes sont la lutte, la solidarité et l’auto-organisation !

Posted in General | Tagged , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Lancement de la campagne contre le Front national et la mascarade électorale